Site internet Crystal Club

Organisateur de vacances cacher

Préambule

Si vous consultez cette page, il semblerait que le développement d’un site Internet vous intéresse.

Je me suis posé la question : comment présenter mon activité sans être ennuyant et en étant le plus clair possible ?

J’ai alors eu l’idée de présenter mes projet, du début à la fin.

Cher internaute, merci de me donner votre avis, sur cette présentation.

Mon email est itshak@770plus.com 

Première étape : Etude préalable

Suite à l’acceptation du devis, nous avons pris rendez-vous, Chmouel – responsable du Crystal Club – et moi, afin de parler de la conception du site.

 

Chmouel m’a présenté son activité et ses objectifs précis :

Il gère un club de vacances glatt cacher qui organise des séjours deux fois par an, en été et à Pessah dans des places touristiques renommées.

Il a besoin d’une vitrine pour ses clients habituels et ses nouveaux prospects, qui présente au mieux son activité, dont les principales caractéristiques sont, la qualité des prestations, l’ambiance familiale et sympathique, le dévouement des organisateurs et la nourriture de haut niveau, copieuse et possédant une excellente surveillance rabbinique.

Il s’agit d’un secteur très concurrentiel, et il est très important pour Chmouel d’être bien positionné dans les résultats de recherche de google.

Sa clientèle cible est composée de familles, avec ou sans enfants, venant de France et de ses pays limitrophes, ainsi que d’Israël d’où viennent de plus en plus de familles.

Son objectif est de recevoir des demandes de devis par email via un formulaire de contact.

Nous avons abordé toutes les idées qu’il avait se rapportant au site :

J’avait demandé à Chmouel de venir au rendez-vous avec une feuille remplie de toutes ses idées concernant le site et ce qu’il aimerait y voir, sans limite, un peu style « brain strorming ».

Nous avons fait un tri dans ces idées, les avons classées, ajouté quelques nouvelles, en tenant compte des attentes et des besoins de ses prospects et clients, quels sont également leurs réticences et leurs problèmes.

Ce premier rendez-vous a duré une bonne heure et nous nous sommes séparés.

J’ai ensuite travaillé à la préparation du référencement naturel (SEO) :

Quelles sont les requêtes tapées par les internautes ainsi qu’une analyse des clics chez les concurrents.

Cette analyse m’a donné les expressions de recherche et mots clés, une approximation du trafic sur le site, le nombre de concurrents et la position des concurrents par mot clé.

J’ai ensuite classé ces mots clés par groupe lexical sur un tableur avec le nombre de recherches et j’ai vérifé les intentions de recherche par groupe et leurs résultats qualitatifs. 

J’ai également testé d’éventuels mots clés supplémentaires et évalué leur intérêt.

J’ai envoyé à Chmouel une copie de ce tableur et nous avons fixé les mots clés sur lesquels travailler.

Deuxième étape : Organisation et structuration du site

La conception d’un site internet efficace s’occupe des pages et de leur contenu, bien avant le design du site et son ergonomie.

Certains pensent que le « look » d’un site est le principal : Il suffit de choisir un design agréable et ensuite « faire du remplissage ». Cela va à l’encontre des principes de base du référencement naturel et les résultats sont rarement au rendez-vous. 

Un bon design doit s’adapter au contenu et le rendre attrayant. Il vient le compléter et le mettre en valeur tout en respectant la charte graphique de l’entreprise et son orientation.

Toutes les étapes suivantes, jusqu’à la livraison du site, se passent par échange de textes, de documents et d’informations, via e-mail, whatsapp, etc.

 

Définition des pages du site :

En référencement naturel, il existe une règle de base qui stipule qu’une page et une seule est attribuée à un mot clé et son groupe sémantique.

Nous avons don appliqué ce principe et fixé les différentes pages, puis nous avons ajouté les pages sans mot clé (contact, conditions générales, mentions légales, etc).

La page d’accueil qui est la plus importante se voit attribué le groupe de mots clés le plus important.

Nous avons ensuite déterminé la hiérarchie entre les pages, leur arborescence et leur organisation.

 Nous avons défini le chemin général prévu pour l’internaute depuis son entrée sur le site jusqu’au passage à l’action, dans notre cas, le remplissage d’un formulaire de contact.

Remplissage des pages du site :

Nous insérons maintenant dans les pages toutes les idées définies à la première étape, quelles sont les idées les plus intéressantes à développer, définition des les textes à écrire et souligner la problématique.

Nous faisons ensuite une sélection de photos et d’illustrations à insérer dans les pages.

Nous précisons alors si chaque page est une page de navigation ou de destination et nous définissons les menus et les boutons nécessaires.

Nous fixons les pages qui vont recevoir un formulaire à remplir.

Nous déterminons quelles seront les informations présentes sur toutes les pages, en loccurence le pied de page.

Passer à la rédaction puis aux formulaires :

J’indique à Chmouel certaines recommandations générales pour l’écriture des textes, comme le fait de soulever les problèmes, d’y répondre et de montrer ensuite en quoi nous sommes la solution.

Je lui précise également certain principes important pour le référencement naturel et pour l’agrément des internautes comme des l’utilisation des mots clés et de leur environnement sémantique, la longueur des textes, l’utilisation de mots en gras, des paragraphes courts, etc.

Nous rédigeons le Méta-titre et la Méta-description pour chaque page.

Nous vérifions la qualité des textes et les optimisons sur 1.fr.

Nous définissons ensuite les formulaires du site, leurs champs et leurs propriétés.

Pour finir nous donnons à deux traducteurs les pages à traduire, un pour l’anglais et une pour l’hébreu.

Troisième étape : Ergonomie du site

Nous avons maintenant en main tout le contenu du site, ses textes -vérifiés et corrigés-, ses images et illustrations, nous avons effectué quelques retouches d’images comme celle présente en haut de la page de l’Alpe d’Huez qui était très nuageuse et qui a complètement été retravaillée, et nous possédons tous les champs des formulaires.

Nous sommes déjà au mois de novembre, un bon mois après notre premier rendez-vous, le développement du site n’a pas commencé, et Chmouel voudrait lancer ses campagnes de publicité pour les vacances de Pessah qui approchent. 

Toutefois, nous allons attendre encore deux étapes avant de voir le site sortir sur le web.

 

Rendre le site très lisible :

Un internaute met 2 secondes en moyenne pour décider s’il continue sa visite d’un site ou si il sort. La présentation doit donc lui donner envie d’en lire plus.

Un message unique de haut de page (attention aux carrousels aux multiples messages qui embrouillent les visiteurs), l’aération des textes, des titres clairs, l’utilisation du gras pour mettre en valeur certains mots sont des éléments-clés qui participent à cet objectif et qui influencent le référencement naturel.

J’ai une équipe de développeurs et de designers qui travaillent avec moi, mais c’est toujours moi qui termine les mises en page. Je me met à place de l’internaute (et du robot de Google) et je me pose la question : comment rendre cette page plus attirante.

J’y effectue alors les retouches, les animations et les adaptations nécessaires. C’est le travail que je préfère, la cerise sur le gâteau, mais aussi le petit plus qui différencie un site abouti de celui qui ne l’est pas.

Faciliter la navigation de l’internaute :

Connaissez-vous le proverbe qui dit : « trop de choix tue le choix » ?

Pour conserver un visiteur sur son site, il faut un contenu intéressant, bien entendu, mais aussi il faut qu’il se sente un peu pris en charge, aiguillé. Si le site lui donne trop de possibilités de dispersion, il risque tout simplement de quitter votre site, qui sait s’il y reviendra !

Nous allons donc faciliter sa navigation par le maillage interne, des liens et des boutons bien positionnés qui vont l’entraîner dans sa navigation à l’intérieur de site jusqu’à obtenir l’information qu’il cherche. Cela nous permet, au passage, de lui présenter certains éléments importants.

Tout doit être clair, facile, bien balisé. Afin de l’aider dans ce sens, nous utilisons souvent des icônes expressifs ou des illustrations choisies, plutôt que du texte.

Passons maintenant à l’ergonomie du cadre :

Tout le monde sait « scroller » avec sa souris ou son doigt, n’est-ce pas ?

Quel intérêt y a-t-il alors à laisser un menu fixe en haut de page qui prend de la place, diminue l’espace disponible pour les informations, et de plus, donne à l’internaute une possibilité de choix supplémentaire qui pourraient l’inciter à quitter le parcours balisé pour lui jusqu’à son passage à l’action ?

Nous positionnons tous les éléments dans les pages en fonction de cette logique de navigation, définie au départ, sans perdre de vue l’objectif que nous avons déterminé.

Nous décidons de ne pas mettre de colonne latérale, pas de menu en haut de page mais un menu latéral dans certaines pages, un menu général en pied de page – solution de plus en plus adoptée – avec les liens vers les réseaux sociaux. Les mettre plus haut aurait risqué d’inciter le visiteur à cliquer de dessus, et donc quitter notre site.

 

Quatrième étape : Design du site – l’identité visuelle

Chmouel est impatient, quand verra-t-il quelque chose ? Les étapes avances ! les éléments s’ajoutent, le cadre est bien défini, les contenus sont intéressants. Il est temps de passer au design.

Eh oui, comme je vous le disais plus haut, le design représente le papier cadeau ! Avez-vous déjà offert un bijoux à votre conjoint enveloppé dans du papier journal ? Certains diront que c’est le contenu qui compte ! à voir !

En tout cas, avez-vous déjà préparé le paquet cadeau, avant d’y mettre le bijoux ? surement jamais !

Notre bijoux, notre site, possède maintenant un formidable contenu, à nous de le mettre en valeur.

La charte graphique, les couleurs :

Le premier élement qui va influencer tout le design est la charte graphique.

Chmouel avait déjà son logo composé de 2 couleurs, le blanc et d’une déclinaison de la couleur or (son code exadécimal est le #cbb155).

Cette couleur était parfaite car sa couleur complémentaire, est une déclinaison du bleu, parfait pour un site de vacances, le ciel, la mer, etc. D’autre part, c’est une couleur qui rappelle le soleil, le sable et qui représente le bonheur et l’optimisme.

Nous avons donc fixé cette couleur, avec toutes les déclinaisons qui vont autour, pour les boutons du site, les fonds de certains modules, le livre d’or des avis clients, et la couleur des liens.

Les autres éléments de la charte graphique :

Nous avons choisi la police d’écriture « Playfair Display » pour les titres car son style est assez proche de celui du logo, et la police « Montserrat » qui s’accorde bien avec, et qui fait partie des polices sans-serif, (donc plus agréable à lire sur un écran) pour les textes.

Nous avons déterminé que les formes arrondies étaient plus en rapport avec son activité car elles dénotent la détente et la créativité, elles sont aussi liées à la symbolique du divin, qui s’accorde parfaitement avec les vacances « cacher ».

Nous avons maintenant notre charte graphique au complet : le logo, la palette de couleurs, les polices d’écriture et les formes.

 

Cinquième étape : Réglages et environnement du site

Nous avons maintenant tous les éléments du site, la conception est terminée, passons à la technique.

Chmouel ne sera plus sollicité que pour donner son avis ou valider les étapes.

Chmouel pourra déjà cliquer sur « https://crystal-club.fr » mais le contenu n’y sera pas encore.

 

Installation du CMS, WordPress :

Le nom de domaine était acheté depuis le début (chez OVH), nous mettons maintenant en place l’hébergement, chez un français, o2switch, surement un des meilleurs rapport qualité/prix/service.

En effet, le choix d’un hébergeur est primordial, il faut des serveurs rapides car le temps de chargement d’une page est un des critères montants pour le référencement naturel. Il faut une grande sécurité car il ne se passe pas une semaine sans que je voie encore un site piraté (dans les 4 groupes de développement sur Facebook dont je fais partie). Enfin, il faut un prix attrayant et un service de pointe, car un site qui « plante » est une chose qui arrive et le temps de réaction est alors très important.

WordPress est installé, les bases de données créées, le certificat qui permet de passer en « https », devenu quasi obligatoire avec le RGPD,  est placé sur le domaine et les emails sont créés, autant que besoin, nous ne sommes pas limités.

 

Le choix des « plugin » :

Il fut une époque où un site entier était codé à la main, aujourd’hui l’utilisation d’un CMS, WordPress dans notre cas, nous permet de gagner un temps considérable. WordPress est gratuit et open sources, c’est à dire que celui qui veut peut modifier les sources et l’adapter à ses besoins. Cela veut aussi dire que nous ne dépendons de personne, puisque chacun possède l’intégralité des sources.

Au départ WordPress a des fonctionnalités basiques, assez limitées, mais chacun peut y développer des fonctionnalités supplémentaires. Cela de mande du temps, des tests et impacterait négativement le coût des sites. La solution simple est l’ajout de plugins, qui certes est coûteuse, mais extrêmement moins que le coût d’un développement. Dans l’écosystème de WordPress, Il existe des milliers de plugins pour toutes sortes de fonctions, pratiquement sans limites.

 

Réglage des plugin et vérification de conflicts :

Dans le cas de Crystal Club, nous avons besoin de plugins pour : la sécurité du site, l’antispam, les sauvegardes, la rapidité du site, le référencement naturel, la gestion du multilingue, les galeries de photos, les diaporamas, les partages sociaux, les menus latéraux, les formulaires, l’optimisation des images, la redirection de l’ancien site vers le nouveau et la gestion des très nombreux médias.

Après m’être assuré que les nombreux plugins n’ont pas générés de conflits, je passe au réglage de chaque plugin. Il s’agit d’une étape longue et capitale dont l’objectif est que chaque plugin réagisse selon ce que l’on veut en faire. 

Pour finir je met en place la sauvegarde, et je lance la première sauvegarde.

 

Sixième étape : Développement du site

Cette étape, que certains font passer en premier, est chez nous la sixième.

Elle est divisée en trois grandes périodes : le développement proprement dit, les amélioration de design, et enfin la gestion du responsive (adaptatation aux tablettes et smartphones).

Il peut y avoir des étapes supplémentaire notamment lors d’un site multilingue, comme c’est le cas ici, ou lors de demandes particulières.

Le développement :

Il s’agit certainement de l’étape la plus simple de tout le processus. Nous utilisons le thème Divi, et il s’agit d’un travail de bâtissage, d’assemblage et de copier-coller. Un peu long et fastidieux, lorsqu’il y a beaucoup de contenu.

A cette étape nous codons le moins possible afin d’obtenir le code le plus parfait, chaque module possède ses propres réglages, y compris les animations de base, il suffit de les ajuster pour avoir un rendu souvent impeccable.

Nous insérons, les textes, les photos, les illustrations les icônes, les différents modules prévus lors des étapes précédentes en essayant de les positionner au mieux. Je donne souvent ce travail à un collègue.

Nous vérifions enfin la qualité de l’intégration, les fautes d’orthographe, les liens et les boutons afin qu’ils réagissent comme prévu.

 

Les ajustement de design :

Comme je l’ai signalé plus haut, il s’agit du travail que je préfère, la cerise sur le gâteau, car c’est lui qui va donné cet aspect de site professionnel que les amateurs ne savent pas donner.

Le header (haut de page) de la page d’accueil était agréable, mais il lui manquait sa touche spécifique : avec un défilement de petites diapositives sans message fort, nous lui avons donné ce plus qui va donner envie à l’internaute de voir plus bas.

Nous avions fait un premier livre d’or en utilisant un plugin standard. Dans le domaine des vacances cacher, les avis clients sont primordial, ils vont jouer un grand rôle dans la décision du client de réserver ou pas son séjour. Nous avons donc décidé de créer complètement un nouveau livre d’or beaucoup plus design.

J’ai passé beaucoup de temps à retravailler le design jusqu’à obtenir un résultat qui me convenait. Je l’ai ensuite présenté à Chmouel, qui a fait ses propres demandes que nous avons suivi bien entendu. Vous pouvez consulter vous-même le site du Crystal Club.

Le responsive design :

Google vient de lancer son « mobile first indexing », annoncé il est vrai depuis plus d’un an, ce qui signifie que dorénavant l’indexation des pages par le robot de Google (Googlebot) pour le référencement naturel se fera séparément pour les ordinateurs de bureau et les appareils mobiles.

Il devient donc capital que le site internet soit adapté à la lecture sur tablettes, et surtout sur smartphones. La plupart des thèmes de WordPress sont responsives, mais cela ne veut pas du tout dire que l’adaptation mobile sera automatique.

Bien au contraire, l’adaptation pour les appareils mobiles demande un gros travail, aussi bien au niveau du design que des interactions. et surtout l’ajustement aux différents et nombreux modèles de smartphones.

Pour Crystal Club, nous avions réalisé un certain nombre de design particuliers,  comme les cartes de sélections, les menus latéraux, les compteurs à rebours, etc et nous avons adapté tous ces modules aux appareils mobiles.

Septième étape : Tests

Chmouel est content, il voit son site, il lui plait. Aucun rapport avec l’ancien site. 

Il prend contact avec ses agences de e-mailing habituels pour lancer les campagnes.

Dans le même temps nous passons avec lui à la dernière étape : tester le site et toutes ses fonctions.

 

Tests de fonctionnement :

La toute première étape consiste à faire défiler toutes les pages du site, cliquer sur tous les boutons, relire tous les textes. Lors de cette étape, nous apportons tout le temps quelques améliorations, de nous mêmes ou à la demande du client.

Nous effectuons cette démarche dans les trois langues du site. Nous vérifions également que les sélecteurs de langues fonctionnent correctement et que les textes en hébreu se positionnent correctement. En effet, l’utilisation d’un plugin de gestion du multilingue permet de gagner du temps, mais nécessite beaucoup de retouches, spécialement pour les langues dont les sens d’écriture est différent.

 Nous vérifions également que toutes les méta-données nécessaires au SEO sont correctement renseignées, et nous faisons les derniers ajustements sur les plugins utilisés.

Nous ouvrons les comptes nécessaires chez Google afin d’effectuer les suivi analytiques.

 

Tests de compatibilité :

Environ 2/3 des internautes dans le monde utilisent Google Chrome, ce qui signifie que 1/3 des utilisateurs sont sur les autres navigateurs (Firefox, Edge, Internet explorer, Safari, etc.). Nous vérifions donc que le site réagit correctement sur la grande majorité des plateformes de navigations internet, et surtout sur celles utilisées dans le pays de destination du site. Bien entendu, nous réglons les éventuel problèmes.

Tests de performances :

La rapidité de chargement d’une page est un des facteurs importants du confort des utilisateurs et du référencement naturel. Le temps maximum à ne pas dépasser se situe à 2 secondes.

Nous devons très souvent reprendre des images ou des illustrations afin de parvenir à ce score. Nous utilisons également WP Rocket, un des meilleurs plugins (un peu cher mais très performant) pour accélérer le chargement des pages.

Dans le cas du site de Crystal Club, nous avons bataillé très dur car chaque carrousel d’image alourdit les temps de réponse, or sur la page d’accueil, il y en a deux, le premier pour les petites d’images du header et le deuxième pour le livre d’or.

Malgré tout nous sommes parvenu à tourner autour des 1,5 seconde de temps de chargement.

Huitième étape : Mise en ligne et livraison au client

Le moment tant attendu est arrivé !

Chmouel est toutefois un peu inquiet : comment vont réagir les clients, le site précédent était plus sobre, moins animé. Il n’attendra pas longtemps, les premiers retours sont très positifs, tous ses amis lui disent sans ambiguïté que son nouveau site est magnifique. 

Les amis c’est très bien, mais pour ma part, j’attend le verdict des utilisateurs, nous verrons cela plus bas dans cette page.

 

La mise en ligne :

Nous faisons une sauvegarde puis une mise à jour de tous les plugins et du thème, nous enlevons le mode maintenance qui cachait le site au public, nous indiquons aux robots de Google qu’ils peuvent indexer le site et lui indiquons quelles pages indexer, nous vérifions que le site est bien sécurisé et le site est en ligne.

Depuis la signature du bon de commande jusqu’à ce jour il s’est écoulé plus de deux mois. Est-il possible de faire plus vite ? bien entendu, lorsque tous les contenus sont déjà prêt et optimisé, mais c’est très rarement le cas, pour ne pas dire jamais.

Autres cas où il est possible de raccourcir ce délai : lorsque le site est plus simple, pas de référencement naturel, peu d’options supplémentaires, etc.

 

La livraison au client :

Je prend à la commande 60% du prix convenu et 40% à la livraison, je ne vous dirais pas le prix que j’ai facturé, mais si vous voulez en avoir une idée, vous pouvez utiliser mon calculateur de devis automatique en ligne.

J’explique à ce moment au client plusieurs données importantes qui se répartissent en deux groupes, les informations techniques liées au site et les informations de développements au travers du marketing digital : comment exploiter au mieux son site internet.

Je transmet également au client tous les codes d’accès. En effet, même si je continuerais d’intervenir, selon la demande du client, le site est le sien et les sources sont les siennes.

Neuvième étape : Lancement, positionnement et marketing

Le site est présent sur le Web, on pourrait imaginer que nous avons terminé notre tâche et qu’il n’y a plus qu’à attendre les visiteurs, qui, certainement, ne vont pas manquer.

C’est exactement le contraire !

C’est maintenant que l’aventure commence. Ce que nous avons fait jusqu’à présent n’est que l’outil qui va permettre de réaliser un travail constructif et productif.

Après 6 mois en ligne, le Crystal Club est en première page des résultats de recherche de Google sur plusieurs expressions de recherche comme « vacances cacher », « hotel cacher france », « hotel cacher montagne », « séjour cacher », etc.

Le web analytique :

Si nous voulons aller plus loin la première des choses consiste à bien paramétrer les comptes analytiques en fonction de nos objectifs. Il s’agit de déterminer ce que nous attendons des internautes, un clic, le remplissage d’un formulaire, un achat ou une commande en ligne, etc.

Chmouel a choisi de ne pas faire de ventes en ligne car il veut un contact avec ses prospects. Son objectif de conversion est le remplissage d’un petit formulaire avec le nom et prénom, le téléphone et l’adresse e-mail. Cela dans les 3 langues, bien entendu.

Il veut aussi savoir ce qui se passe sur son site, combien de visites, de pages visitées, au bout de combien de temps les personnes quittent le site, d’où ont lieu les connections, de quels pays et avec quels sortes d’appareil, etc.

Les possibilités en terme de Web analytiques sont tellement étendues qu’il faudrait un site entier pour toutes les énumérer et les expliquer.

Le référencement naturel :

Pourquoi payer plus que nécessaire pour des campagne de publicité. Vous avez déjà investi sur la réalisation d’un site internet professionnel, vous allez en récolter les fruits. Malgré tout il y a un peu de travail à réaliser.

Il faudra un site vivant, avec des ajouts, un blog par exemple est excellent pour cela. Il faudra également faire une peu de marketing de lancement comme ci-dessous.

Le marketing de lancement :

Au départ, Crystal Club n’apparaissait jamais en première page des résultats de recherche de Google. Maintenant, après 6 mois, il y apparaît presque systématiquement sur toutes les requêtes de son domaine. Que s’est-il passé ?

Effectivement nous nous trouvons dans un secteur avec une assez forte concurrence et pour gravir les échelons il faut faire un vrai travail professionnel.

Bien entendu, la qualité du site y joue un rôle important, mais ce n’est pas tout.

Google veut satisfaire les internautes. Pour cela, il a ses critères (plus de 200) qui vont lui permettre de décider quelle page faire figurer et à quelle place.

Deux critères essentiels sont le nombre de visite par rapport au domaine et le taux de rebond. Le taux de rebond est le taux de personnes qui quittent le site immédiatement sans avoir fait aucune interaction. 

Il va donc falloir avoir un public ciblé et conséquent. Nous l’obtenons par un peu d’animation sur les réseaux sociaux et une petite campagne de publicité sur Adwords.

Dizième étape : Maintenance

Tout va très bien, les inscriptions se multiplient, les prospects remplissent les formulaires pourtant un jour Chmouel m’appelle et me signale que son site a été « spammé ». En effet, il reçoit tout à coup des dizaines et des dizaines de formulaires remplis chaque jour avec des noms bizarre et des liens à cliquer en commentaire et des phrases obcènes.

Il n’arrive même plus à discerner les bons des mauvais dans cette avalanche de formulaires.

Petite enquête : il s’agit de formulaires remplis par des automates installés en Russie et en Ontario. Pourtant nous avions mis deux « anti-spam ».

Sur l’un des deux, le plus puissant, pour une raison inconnue, le numéro de série s’est trouvé obsolète. en 5 minutes nous génèrons un nouveau numéro et le site est de nouveau protégé. Par sécurité, nous ajoutons deux protections supplémentaires : nous excluons les quelques villes d’où proviennent ces clics et nous mettons en place un captcha invisible.

Depuis, plus aucun problème.

Les mises à jours :

Le Web évolue, les pirates aussi !

Ce sont les deux facteurs pour lesquels nous devons faire périodiquement les mises à jour.

Je ne veux pas vous faire peur, mais je fait partie de quatre groupes professionnels d’échanges sur Facebook, et il ne se passe jamais une semaine sans qu’un membre demande de l’aide suite au piratage du site d’une de ses clients.

Les failles de sécurité sont malheureusement chose courante et il faut travailler dessus.

Un site sur lequel les mises à jour ne serait pas faites, après un à deux ans ne serait plus en phase avec les standards d’internet.

Malheureusement, ces mises à jour sont parfois un casse tête et il arrive qu’une mise à jour fasse sauter tout le site.

Les améliorations périodiques, le blog, etc :

Un site qui ne vit pas, petit à petit perdra des place dans les résultats de recherche. Un blog est certainement la meilleure façon de le rendre dynamique, mais le fait d’ajouter des pages ou des articles sont aussi de bonnes méthodes. 

D’autre part, une entreprise met souvent en vente de nouveaux produits ou services et cela nécessite des mises à jour de site.

 

Comment cela focntionne :

J’offre à mes client plusieurs possibilités et je reste ouvert à des formules sur mesure.

Vous pouvez choisir uniquement les mises à jour, la maintenance plus mises à jour, la gestion d’un blog ou le pack complet incluant les modifications à venir.

Bien entendu, vous avez tous les accès et je vous donne une petite formation de base si vous voulez gérer vous-même votre maintenance et je serais toujours disponible au tarif horaire en cas de besoin.

Ensuite j’ai toutes sortes de forfaits et de prestations pour aller plus loin et exploiter au maximum son site internet.

Merci de m’avoir lu, j’espère vous avoir intéressé et, bien entendu, je reste à votre disposition pour toute question.